free html templates


  Les instruments ...

Prêts pour un grand voyage? Prévoyez un peu de temps...

En découvrant les instruments de Captain FLO vous allez voir comment ils font le lien entre des régions du monde très différentes...

... et renouent avec les origines de l'humanité !

La contrebassine de Captain FLO

        Contrebassine, c'est le nom qu'on donne en français à une basse acoustique artisanale composé d'un manche, d'une corde et d'une caisse de résonnance (bassine, poubelle, lessiveuse, caisse en bois, etc).

La contrebassine sucite des interrogations surtout dans un pays comme la France où on est habitués à voir des instruments de facture industrielle... De nombreuses personnes pensent qu'on a affaire à une “invention”... Dans un sens oui, car chaque musicien fabrique sa contrebassine, mais en fait on se trouve face à un instrument ancien, voire ancestral et très répendu dans le monde... 



La contrebassine de Captain FLO

propos recueillis par Sophie Ciaramonti

S.C: Depuis quand joues-tu de la contrebassine? Peut-tu nous décrire ton instrument?


Flo: Je joue de la contrebassine depuis 2000. Par définition chaque joueur de contrebassine crée son instrument. Par exemple la mienne possède un manche fixe et une touche derrière juste la corde, ce qui en fait une véritable contrebasse à une corde, avec une amplitude de deux octaves.

Qu'est-ce qui te plait dans cet instrument?


Pour moi il offre de nombreux avantages! Il est pas cher, léger, pratique, écologique et on est autonome pour le réparer et l'entretenir. Mais surtout il demande du travail au musicien pour le faire sonner, notamment en solo. Un musicien apprend énormément en jouant avec un instrument rustique. Rien n'est donné d'avance, il faut chercher et trouver la note, le son, le grain, trouver le groove propre au style de musique et le tenir... Et quand tu fais ça en solo et en chantant dessus... c'est ultra-formateur! Dans de nombreuses traditions musicales on apprend la musique dès l'enfance avec des instruments rudimentaires qui font mûrir le musicien qui est dans l'enfant. Je me suis créé ma propre tradition...

Est-ce que tu as essayé de mettre plusieurs cordes?

Grrr... (râles et rires). Pour moi c'est un intrument simple qui doit rester simple comme l'arc musical ancestral. L'intérêt de l'instrument est dans la contrainte, il est tellement simple qu'il faut trouver les lignes de basses qui vont sonner dessus et chercher l'efficacité musicale. Une contrebassine à plusieurs cordes c'est comme un monocycle à deux roues, c'est autre chose...


        

La contrebassine:
des Etats-Unis à la France...

Vers 1900 aux Etats-Unis : les Jug Bands


La contrebassine est un instrument très connu aux Etats-Unis. Le pays possède une musique populaire bien vivante héritée de la rencontre entre les musiques des esclaves amenés d'Afrique et les musiques des colons européens.

La contrebassine, washtub bass en anglais, a été très utilisée par les afro-américains aux Etats Unis, au début des années 1900, notamment à la Nouvelle-Orléans. Ces groupes de musique, jug bands la fabricaient avec une lessiveuse en tole (washtub). 


PHOTO: Will Shade, un célèbre joueur de washtub bass

Vers 1950 en Angleterre: la skiffle music

On la retrouve dans les années 1950 dans la skiffle music en Grande Bretagne, sous la variante « tea-chest bass », où c'est une caisse de thé qui est utilisée. Les skiffle bands jouent pendant les temps morts entre deux groupes de jazz, avec un réppertoire de folk et de blues américain. Petit à petit les “skiffle breaks" ont été annoncés sur les affiches sont devenus aussi populaires que le jazz !
On estime qu'il y a eu 30 000 à 50 000 groupe de skiffle dans les années 50 en Angleterre.
De nombreux musiciens ont fait leurs débuts dans ce genre de groupe, entre autres Mick Jagger, Jimy page, David Gilmour. Vous serez peut-être surpris d'apprendre que les Beatles sont une émanation des Quarrymen, le groupe de John Lennon, qui comportait une tea-chest bass...

PHOTO: The Quarrymen, le groupe de John Lennon, avec Len Garry au tea-chest bass.

VIDEO 2: The Quarrymen (extrait du film Nowhere Boy)

En France à la fin des années 1980


En France on retrouve la contrebassine dans cette lignée américaine, avec le groupe mythique les VRP, à la fin des années 80 et au début des années 90.
Ce groupe de la scène rock alternatif a connu un très grand succès à l'époque et à réalisé de très nombreux concerts avant de faire ses adieux en 1993.
C'est Néry Catineau, dit Néry, qui jouait de la contrebassine dans les VRP.
C'est ce groupe qui a donné l'idée et l'envie à Captain FLO de jouer de la contrebassine...



PHOTO: Les VRP



VIDEO: Alexandrie, Alexandra... par les VRP!

La contre-bassine dans le monde ...

Un instrument très répandu

Si on élargi le champ de recherche on retrouve cet instrument sous des formes très proches dans le monde entier et dans des régions très éloignées les unes des autres...

C'est le choix de la caisse de résonnance qui varie.

Quelques exemples parmis les très nombreux endroits où la contrebassine est associée à un style de musique.

A Thaïti : la tura

A Thaïti, dans l'Océan Pacifique on joue de la « tura ». C'est une contrebassine faite à partir d'une poubelle. On la trouve dans des orchestre où elle accompagne les Ukulele, la petite guitare traditionnelle dans plusieurs îles du Pacifique.


PHOTO: Samuel Tafafano joue de la tura

A Zanzibar : le sanduku

Zanzibar est un archipel situé au large de la côte de l'Afrique de l'Est, face à la Tanzanie. On y joue, entre autres, un style de musique, le Kidumbak, une musique étroitement liée au style Taarab.  

La contrebassine utilisée comporte un manche mobile est la corde est reliée à une caisse en bois. On l'appelle sanduku.


PHOTO: Un groupe de Kidumbak

VIDEO: Rajab Suleiman & Kithara "Kidumbak Medley".
Le Sanduku est assez bien mis en valeur dans cette vidéo

A Trinidad : la box-bass

On utilise à Trinidad et Tobago, une île des Caraïbes, la box-bass. L'instrument fabriqué à partir d'une caisse en bois est utilisé dans le style “Parang”.

PHOTO: Los Parranderos de Uwi

VIDEO: Parang à l'ancienne à Lopinot à Trinidad

La contre-bassine:
Ancêtres et cousins

Aux origines de l'humanité


On a vu que la contrebassine était jouée aux Etats-Unis par les Noirs descendants d'esclaves. Mais qu'est-ce qu'il y avait avant qu'on ait des lessiveuses et des poubelles pour bricoler des instrument?

Si on prend un bâton et que l'on tend dessus une corde on obtient un arc. Il peut être arc de chasse ou arc musical. Pour en faire un arc musical il suffit d'y rajouter une caisse de résonnance. L'arc musical est un instrument remontant à l'époque préhistorique, l'ancêtre de tous les instruments à corde. La contrebassine fait partie de cette grande famille des arcs musicaux.

Quelques exemple parmis une foule incroyable d'instruments...

Un ancêtre fascinant : l'arc-en-terre (Ang' bindi)


C'est une des versions les plus ancestrales de l'arc musical. La caisse de résonnace est constituée par un trou creusé dans la terre!
Dessus ce trou un pose une fin piece de bois, généralement un morceau d'écorce d'arbre. Une corde est attachée sur ce morceau d'écorce. Elle est reliée à  une branche souple plantée en terre. On fait varier la tension de la corde en tirant sur la branche pour obtenir différentes notes (voir vidéo).
Cet instrument est joué entre autres par les Bakas du Sud-Est du Cameroun. Eminents musiciens...


VIDEO: Un musicien Baka joue du Ang'bindi

A l'Ile Maurice : le makalapo

On trouve à l'Ile Maurice un forme d'arc-en-terre, le Makalapo. La caisse de résonance (ici un seau renversé) est enterrée.
Le mythe veut en effet qu'étant en contact avec le sol, il permette d'entrer en contact avec les ancêtres.
Marclaine Antoine (video) explique que cet instrument était particulièrement joué pour accompagner un genre de lutte mauricienne, le kapila. 

VIDEO: Marclaine Antoine présente le makalapo

Un cousin: le berimbau (Brésil) ou bob (Réunion)


C'est un arc musical au sens propre. La corde est constituée d'un fil d'acier que l'on frappe avec une baguette. La caisse de raisonnance est une calebasse percée retenue sur le manche par une simple corde. 
On le retrouve aussi sur l' Ile de la Réunion où on l'appelle bobre ou bob'. 

PHOTO: Olivier Araste (Lindigo) joue sur la contrebassine de Flo.
Au premier plan sa collection de bob'.

Un cousin du Malawi: le babatoni


On trouve au Malawi le Babatoni. On peut associer l'instrument à la contrebassine dans le sens où il a un son de basse et qu'il possède une corde unique. Par contre la corde est reliée par un chevalet à la caisse de résonnance, comme dans une contrebasse. La caisse de résonnance est recouverte d'une peau.

VIDEO: Le musicien Gasper Nali. A noter qu'il joue lui aussi de son instrument en solo pour accompagner son chant:

Captain FLO sur les mers :

Email : 

ondaflo@live.com

Phone :

06 58 00 12 46